Stratégies de lutte contre les Changements climatiques

Stratégies d’atténuation
L’accumulation de gaz à effet de serre (GES) dans l’atmosphère, en grande partie due aux activités humaines, modifie d’ores et déjà le climat mondial. Selon les projections actuelles, les concentrations de GES vont continuer de s’accroître pendant un temps indéfini, provoquant un processus de réchauffement continuel du climat mondial. Les estimations des coûts de l’inaction face au changement climatique varient beaucoup, mais il ne fait aucun doute qu’au-delà d’un certain seuil de réchauffement, ils seront élevés, en particulier dans de nombreux pays en développement, sous l’effet de l’élévation du niveau des mers, de la multiplication des marées de tempête, de la fréquence et de l’intensité accrues des vagues de chaleur, et de la diminution des rendements agricoles dans les zones rurales. Plus inquiétante encore, chaque élévation d’un degré de la température accroît le risque d’événements climatiques plus destructeurs, responsables de dommages importants et éventuellement irréversibles dans le monde entier et encore plus graves pour les pays les plus vulnérables comme Haïti… Lire la suite

Stratégies d’adaptation
Les stratégies d’adaptation varient en fonction du secteur :

Eau : augmentation de la collecte des eaux pluviales, stockage et conservation de l’eau, réutilisation de l’eau, dessalement;

Agriculture : modification des dates de semis, changements des variétés de cultures, meilleure gestion des terres (contrôle de l’érosion, protection des sols et des nappes phréatiques par le reboisement);

Infrastructure : construction de digues et de barrières anti-tempêtes, création de marais et de zones humides tampons contre l’élévation du niveau de la mer/inondation;

Santé humaine : extension des systèmes d’alimentation en eau potable et d’assainissement aux populations vulnerables, mise en œuvre des services médicaux d’urgence;

Tourisme : contrôle de l’érosion/dégradation de la littorale, amélioration de la gestion des nappes phréatiques côtières (pour éviter l’intrusion d’eau marine);

Transport : conception/adaptation de rues et d’autres équipements/infrastructures pour résister aux réchauffements, inondation et vents violents;

Stratégies de communications efficaces: en particulier pour les alertes précoces et sensibilisation des populations aux meilleures d’adaptation;

Énergie : amélioration du rendement de l’énergie, renforcement des réseaux de distribution énergétique, promotion de l’enterrement des câblages;

Renforcement des capacités des organisations/institutions et des leaders: à plusieurs niveaux de décision pour l’élaboration et la mise en œuvre des politiques d’adaptation aux changements climatiques.

Pour plus d’informations, cliquez ici